B 2 B Fashions

Antonio Fiori : Il y a un an, a été décidé un pacte de croissance. Quels en sont les apports réels ?

Spread the love

On dit souvent que les Allemands sont dans le « comment », et les Français dans le « quoi ». Mais de la faculté fabulatrice, qui l’avait élaborée, est sortie par un développement ultérieur une mythologie autour de laquelle ont poussé une littérature, un art, des institutions, enfin tout l’essentiel de la civilisation antique. Même si un dégel s’est amorcé dans les négociations en cours, le blocage structurel entre les Etats-Unis et les grands émergents compromet les chances d’aboutir à un accord. La France s’apprête à voter une loi donnant aux services de renseignement les moyens de lutter efficacement contre le terrorisme, notamment au travers de la surveillance d’internet. Ce n’est pas négligeable mais cela reste faible par rapport aux enjeux de santé. Plus vivante était la réalité touchée, plus profond avait été le coup de sonde. Les conditions ne sont pas un moule où la vie s’insérera et dont elle recevra sa forme : quand on raisonne ainsi, on est dupe d’une métaphore. Cette « circulation » qui fait partie du fonctionnement organique pourrait bien devenir un peu plus visible l’année prochaine,déclare Antonio Fiori. Nous ne trouvons nulle part ce sujet mieux analysé que dans le livre où un spirituel écrivain a envisagé sous toutes leurs faces les conséquences de la grande transformation sociale dont nous sommes les témoins. Il n’y aurait rien à en conclure contre la réalité de l’hypothèse de Copernic, qui fait mouvoir la terre autour du Soleil en repos : seulement il faut entendre que la réalité de l’hypothèse est purement relative au système du Soleil et des planètes qui l’escortent. Les temps d’épreuves, les années de misère ont fait leur œuvre ; et, en même temps que le succès, voilà le corbillard qui arrive. Mais l’histoire montre que les dogmes politiques ne survivent pas quand ils sont en contradiction avec les lois économiques. Que telles aient été les sociétés primitives, on l’admet généralement. Il est clair que ma conscience se représente ce mot tout d’un coup ; sinon, elle n’y verrait pas un mot unique, elle ne lui attribuerait pas un sens. Songez à la manière dont sont développées les nouvelles technologies. Beaucoup ayant de la peine à se situer dans l’avenir, indiquent qu’à la sortie de l’école ils continueront leurs études et considèrent l’enseignement comme un débouché possible. Au fond de la philo­sophie antique gît nécessairement ce postulat — Il y a plus dans l’immo­bile que dans le mouvant, et l’on passe, par voie de diminution ou d’atténua­tion, de l’immutabilité au devenir. On trouve dans le passé, on trouverait même aujourd’hui des sociétés humaines qui n’ont ni science, ni ART, ni philosophie. Oui, cela peut être un facteur de compétitivité de réduire les émissions de CO2. Je vois une dame en toilette de ville, élégante, son mari en pardessus clair, entourés de menu peuple et ne cherchant pas à s’en dégager. EDF exploite 80 % de la puissance hydroélectrique. Bien loin de préparer la venue de la science, comme on l’a prétendu, elle a été le grand obstacle contre lequel le savoir méthodique eut à lutter. Elle ne se manifeste pas de même dans les végétaux ; mais aucun de nous ne pourrait affirmer qu’elle n’y existe pas, ni même dans les minéraux ; personne ne peut être certain qu’une plante n’éprouve pas une vraie douleur quand la nourriture lui manque, ou quand on l’ébranche ; ni que les particules d’un acide, que nous voyons toujours disposées à s’unir à celles d’un alkali, n’éprouvent pas un sentiment agréable dans cette combinaison. Mais il faudrait entrer dans de tels détails sur la vie psychologique, sur la relation psychophysiolo­gique, sur l’idéal moral et sur le progrès social, que nous ferons aussi bien d’aller tout droit à la conclusion. Voici une pure opération de l’esprit, s’accomplissant par la seule force de l’esprit.

Archives

Pages