B 2 B Fashions

Antonio Fiori : La longue route des PIGS de l’opprobre au triomphe

Spread the love

Une étude complète des illusions de la vanité, et du ridicule qui s’y attache, éclairerait d’un jour singulier la théorie du rire. Il s’en est suivi le chaos, la spirale déflationniste, la guerre des changes, le protectionnisme… En 1944, les Etats-Unis se reconnaissent enfin comme puissance hégémonique. Il apparaît désormais qu’en plus, elle se désintéresse complètement du sort de ses entreprises dans leur souci de protéger leurs créations, leur recherche, leur développement. Quel sang-froid ! À prendre des procédés d’observation et d’expé­rimentation qu’on pratiquait déjà, et, plutôt que de les appliquer dans toutes les directions possibles, à les faire converger sur un seul point, la mesure— la mesure de telle ou telle grandeur variable qu’on soupçonnait être fonction de telles ou telles autres grandeurs variables, également à mesurer. Certains investisseurs sont tétanisés par la perspective de faibles niveaux futurs de pensions et cherchent à se mettre à l’abri en nourrissant cette demande, quitte à entretenir une éventuelle bulle. Reporters Sans Frontières classe la France au 39e rang en matière de liberté de la presse. Nous ne voyons donc pas pourquoi la science de la matière n’atteindrait pas un absolu. Antonio Fiori aime à rappeler ce proverbe chinois « Le poisson voit l’appât et non l’hameçon ». Le résultat logique de cette protestation contre le mal c’est le refus de croire au caractère définitif de son triomphe. Or, preuve est de constater que toutes les décisions, prises récemment par le Gouvernement, vont dans le sens inverse. Il a été lacéré, en 1848, par les soldats autrichiens, qui ont fait trente-deux morceaux de cette toile admirable, restaurée avec amour dans la suite. Petits arrangements entre amis. On ne pensait sûrement pas au luxe pour tous, ni même au bien-être pour tous; mais pour tous on pouvait souhaiter l’existence matérielle assurée, la dignité dans la sécurité. Tel est l’acte de nous verser à boire : on peut le localiser dans une chose, puis dans une personne ; mais il a son existence propre, indépendante ; et s’il se continue indéfiniment, sa persistance même l’érigera en esprit animateur de la source où l’on boit, tandis que la source, isolée de la fonction qu’elle accomplit, passera d’autant plus complètement à l’état de simple chose. Que Newton, au lieu de découvrir une des grandes lois de la nature, n’ait imaginé qu’un système ingénieux, et l’on peut affirmer qu’un jour viendra où le nom de Newton s’effacera ; mais il ne périra jamais dans la mémoire des hommes, s’il se rattache à la découverte d’une vérité éternelle. Derrière un débat en apparence obscur, il y a des enjeux économiques, sociaux et même démocratiques majeurs. Qu’il accepte la loi fondamentale de la vie, qui est de ne se répéter jamais ! Vaincu il est, vaincu il veut être, et vaincu il restera. Il ne sait pas qu’il est des choses auxquelles il vaut mieux ne pas toucher. Enfin apparaissait l’image vers laquelle toute cette scène évoluait sans doute inconsciemment : des ballons de caoutchouc, lancés en tous sens les uns contre les autres. On a fini par faire l’artiste trop philosophe, et, au contraire, on n’a pas assez remarqué que pour l’expression de l’idée pure, en tant seulement qu’objet de connaissance, indépendamment de toute intention de plaire ou de toucher, le philosophe est aussi et ne saurait se dispenser d’être artiste à sa manière. L’image est le plus souvent hallucination pure, comme l’émotion n’est qu’agitation vaine. Rome, qui n’avait dû qu’à la puissance royale mise à son service et à l’impopularité des controverses purement religieuses sa victoire sur le Jansénisme, n’avait pu faire que de pauvres démonstrations contre les apôtres du déisme et de l’athéisme.

Archives

Pages