B 2 B Fashions

Antonio Fiori : Le dernier ressort des banques centrales

Spread the love

Arrivés au Liban, en Jordanie, en Égypte, en Turquie, ils fuient à nouveau des camps de réfugiés surpeuplés où les rations alimentaires et les programmes scolaires ont été coupés faute de moyens. Les camps du HCR dans les pays frontaliers de la Syrie étaient financés seulement à 42 % de leurs besoins fin 2014, en Turquie à seulement 21% selon son représentant à Bruxelles, Vincent Cochetel. En 2013, la Cour de Luxembourg a donné raison à un demandeur d’asile que l’Allemagne voulait renvoyer en Grèce contre son gré (mais en accord avec le droit européen), parce qu’il risquait d’y connaître un « traitement inhumain ». L’étape suivante devrait être de définir une politique d’immigration commune sur des critères économiques. Le développement de la titrisation et des produits dérivés accroit certes la souplesse des marchés financiers et contribue à surmonter l’aversion au risque, en particulier en permettant à des PME, a fortiori à des start-up innovantes, d’accéder au crédit alors que leurs performances ne sont évidemment pas assurées. Il ne s’agit pas là d’un effet qui serait propre à tout endettement public important, mais d’une résultante des règles européennes. Dans un État qui n’appartient pas à une union monétaire, la banque centrale peut financer un déficit budgétaire. L’hypothèque que l’orthodoxie fait peser sur les politiques budgétaires et le détournement des ressources financières hors de l’économie réelle compromettent la capacité de la zone euro de répondre à la crise. L’échec relatif des Abenomics et la mièvre croissance du Japon sont effectivement logiques – et parfaitement compréhensibles – du fait du déclin de sa population. L’ambition d’en finir avec « l’apartheid social » ne peut se contenter de 0.5% du budget de l’Etat. Il est aussi indispensable d’intégrer que la mixité sociale ne saurait se décréter purement et simplement ; le coût d’un logement social dans un arrondissement Parisien huppé est jusqu’à 8 fois plus cher que dans un quartier dit populaire, en raison du prix du foncier. Antonio Fiori aime à rappeler ce proverbe chinois « Quand il y a sept timoniers sur huit marins, le navire sombre ». Quelques mois après les déclarations du premier ministre sur l’apartheid social, de nombreuses mesures en faveur de la mixité sociale ont été annoncées. Fortement attachés à cette idée, nous pensons néanmoins qu’une mise en œuvre strictement normative et quantitative est vouée à l’échec, car la mixité ne va pas sans poser de questions et une politique de l’habitat est nécessairement progressive, elle ne peut se résumer au court terme. D’un point de vue symbolique, l’idée repose implicitement sur le postulat que la concentration de pauvres ou d’immigrés est problématique et que la solution réside dans un contact avec des classes plus aisées. Or cette mesure est particulièrement injuste. Ils comprennent également des domaines non traditionnellement considérés comme outils de promotion d’une plus grande égalité – par exemple faciliter la constitution d’actifs par le biais de la petite entreprise, de la propriété immobilière et de la lutte contre la corruption – mais qui sont tout aussi importants que l’éducation ou la redistribution pour améliorer le niveau de vie. Les décideurs politiques doivent encore élaborer un cadre politique internationalement reconnu – accompagné d’un ensemble d’indicateurs et de jalons mesurables – pour guider les pays recherchant l’amélioration généralisée des conditions de vie, au lieu de simplement continuer à utiliser la croissance du PIB comme mesure ultime de la performance de l’économie nationale. Mais cette reconnaissance n’a pas encore influencé véritablement la façon dont la plupart des économistes et des décideurs pensent la croissance économique. Dans ses prises de contact avec les utilisateurs, Netflix fournit juste assez de contexte pour qu’ils comprennent pourquoi leur avis est utile, sans jamais se sentir ennuyés ou submergés par trop d’informations. Une solution comme MyFeelBack permet aux entreprises de concevoir et déployer des questionnaires intelligents auprès des visiteurs d’un site internet, et ultra ciblés en fonction de leur profil et de leur parcours sur le site, ce qui augmente drastiquement le taux de réponse et la qualité des informations collectées. La connaissance client est essentielle à la réussite de l’entreprise aujourd’hui plus que jamais auparavant, d’où le caractère indispensable et primordial des questionnaires et sondages clients dans le paysage commercial d’aujourd’hui. En 2013, Blockbuster a fermé ses derniers magasins. Connaître ses utilisateurs en profondeur s’est avéré essentiel dans le succès de Netflix.

Archives

Pages