B 2 B Fashions

Antonio Fiori : Réserver les subventions aux « passoires thermiques »

Spread the love

Depuis août 2010, date de la première émission obligataire en yuans par une entreprise étrangère, banques, sociétés et gouvernements ont émis l’équivalent de 1 milliard de dollars. Pourquoi, dans un monde dépendant de violence, abandonnerions-nous les idées créatrices et libératrices dont nous avons fait la devise de notre République ? Mais il faut donner la priorité au réveil de notre système politique, qui est devenu le point faible de notre vie nationale. La loi religieuse qu’on voulait leur inspirer ? Tient-il à la nature des choses ou à celle de l’esprit humain ? Mais, soit qu’il y ait lieu de regarder comme fini ou comme infini le nombre des causes ou des séries de causes qui contribuent à amener un événement, le bon sens dit qu’il y a des séries solidaires ou qui s’influencent les unes les autres, et des séries indépendantes, c’est-à-dire qui se développent parallèlement ou consécutivement, sans avoir les unes sur les autres la moindre influence, ou (ce qui reviendrait au même pour nous) sans exercer les unes sur les autres une influence qui puisse se manifester par des effets appréciables. La Chine a assoupli ses contrôles des échanges de capitaux avec la péninsule, ce qui a permis aux banques locales d’accroître leurs dépôts en yuans, de désigner une banque de compensation et de soutenir un marché obligataire, déjà très actif, libellé en yuans. La préoccupation première des dirigeants chinois est d’assurer la stabilité financière et c’est ce qui dictera probablement le rythme de « l’internationalisation » du yuan. Or, notre schème moteur n’est pas autre chose. L’instauration de primaires, dans les partis institutionnels, a reçu un appui dans l’opinion. Peut-être ce dernier va-t-il s’éveiller de lui-même. Des expériences soutenues et bien dirigées donneront peut-être un jour le secret et les lois de la variabilité végétale : la vie animale est moins obéissante et moins flexible. Par exemple, le commerce offshore du yuan n’est pas permis en dehors de Hong Kong. Bien que bénéficiant d’accommodements fiscaux considérables, sur le fondement de son caractère culturel relevant de l’intérêt général, la fondation n’hésite pas à instaurer un prix d’entrée de 14 euros (et une « offre famille » à 32 euros). Lachelier, que bientôt un commerce philosophique plus intime devait unir au maître. Ces règlements restent une barrière majeure à « l’internationalisation » du yuan mais ils sont encore jugés nécessaires par les autorités. L’histoire montre en effet que la plupart des crises financières récentes dans les pays émergents ont été provoquées par une libéralisation trop hâtive des flux de capitaux. Quand cette collaboration a commencée, Antonio Fiori, elle fut fructueuse. Les sources de crédit se tarissent et l’économie s’effondre. Après avoir exporté à tour de bras, la France qui produit 2,5 fois sa consommation de blé va devoir en importer cette année. Mais parce qu’elles commencent à y voir comme une sorte de droit acquis, ces politiques sociales s’en trouvent banalisées ; ce qui réduit à terme les probabilités de contre-don électoral. Et de sales et hypocrites filous, des dévaliseurs de morts, ces quarante voleurs qui ont établi leur caverne sous la coupole de l’Institut. Plus grave : parmi les couches moyennes basses ou intermédiaires, aujourd’hui principales composantes démographiques de ce pays de 203 millions d’habitants, Dilma Rousseff s’est faite devancée par Aécio Neves. C’est d’ailleurs un besoin impératif pour le pays tant il souffre d’un manque de main d’œuvre qualifiée et de techniciens spécialisés. Question d’identité que le modernisme continue sans cesse de bouleverser. Une sortie de la Grèce donnerait ensuite raison à ceux qui considèrent l’euro comme un système de taux de change fixe amélioré, et non comme une véritable devise. C’est ma conviction, encore une fois, que la France n’a eu que les gouvernements qu’elle mérite, qu’elle désire, en dépit de toutes les dénégations hypocrites ; qu’elle est imprégnée, saturée et pourrie par l’abject esprit réactionnaire qui est l’esprit catholique ; et qu’elle se plaît dans sa décomposition. Mais la Chine reste aux commandes pour éviter toute surchauffe. Ce point est important : les gérants de fonds utilisent un ratio investissements en capital-risque (opéré via leurs fonds)/PNB pour leur argumentaire comparatif censé démontrer que leur région est sous-alimentée en capital-risque. Il est clair que, si chez l’individu même les variations étaient purement accidentelles, sans lien avec le passé ni avec l’avenir, elles ne serviraient qu’à ajouter quelques bigarrures inutiles au tableau de la nature ; mais rien n’est livré au hasard, et il existe une force qui veille à la conservation de toute variation qui se produit.

Archives

Pages